Ville d'Ifs

Patrimoine

Historique

 

Parc Archéologique

au sud de Caen

Le peuplement de cette partie de la plaine de Caen a été continu depuis le 5éme millénaire avant notre ère jusqu'aux premiers siècles du Moyen Age.

I – le néolithique : (en Europe : de 4.500 avt notre ère à 1.800 avt JC).

Des populations sédentaires vivaient déjà de l'agriculture dans les espaces où nous sommes aujourd'hui.

Des monuments funéraires importants découverts en 2000, puis en 2012 sur Fleury/Orne l'attestent.

Pause Play
Croquis cairn base
Croquis de Cairn - Base
Croquis cairn coupe
Croquis de Cairn - Coupe
Croquis cairn complet
Croquis de Cairn - Complet
Plan des fouilles
Plan des fouilles de la Dronnière
Croquis et photo inhumation
Inhumation d'un homme
Dessin tertre
Tertre au niveau de Fleury
Dessin tertre couleur
Dépôt d'un vase funéraire dans un tertre

Le Hoguet
Convention pour l'acquisition et la création d'un parc -réserve archéologique

Le projet de construction de la ZAC du Clos Chaumont à Ifs au lieu-dit "Le Hoguet" a donné lieu à une opération de diagnostic archéologique préalable qui a permis la découverte de 5 monuments funéraires en pierres sèches néolithiques datant d'environ 4000 ans avant notre ère.

La présente convention a pour objet de définir les conditions d'aménagement en parc urbain de cette parcelle d'une surface totale de 12.633 m2 et les conditions financières de son acquisition par la Ville d'Ifs.

Compte tenu de l'importance de ces vestiges et de leur état de conservation remarquable, il est proposé, en concertation avec l'aménageur du projet de ZAC, de retirer du projet de ZAC la zone archéologique la plus sensible pour une mise en réserve des vestiges et de manière à permettre une préservation satisfaisante des monuments et de leur environnement proche. La Commission Interrégionbale de la Recherche Archéologique lors de sa séance du 26 octobre 2000 a donné un avis favorable aux propositions du service régional de l'archéologie sur la nécessité de prendre des mesures conservatoires.

Les signataires de la présente convention se sont mis d'accord pour que ce site soit protégé de manière durable et à long terme. L'emprise de ce site devra donc échapper à toute urbanisation future et, pour cela, faire l'objet d'un aménagement de type espace vert.

II - âge du Bronze puis du fer : (1200 ans avant JC) :

Sur la zone Object’Ifs Sud :

reconstitution d'habitats
Reconstitution d'habitats de l'âge du Fer à Ifs (Calvados). Visible au Musée de Normandie© H. Paitier, Inrap
Photo Couteau
Couteau à manche zoomorphe en fer à tête de cheval (Ifs, Calvados). © H. Paitier, Inrap
Photo de depot monetaire
Dépôt monétaire de l'âge du Fer mis au jour à Ifs (Calvados). © H. Paitier, Inrap
Photo de fragments de moules d'armes
Fragments de moules en terre cuite pour la fabrication d'armes (Ifs, Calvados). © H. Paitier, Inrap
 

Le gisement fait ressortir une occupation qui s'échelonne entre l'âge du Bronze (trois monuments funéraires circulaires), et le début du second âge du Fer(vestiges d'activités et d'habitat).

Les habitants de cette période, à l'est de la route de Falaise, ont laissé les traces d'une zone de greniers et de petites constructions sur poteaux, vers la fin de ‘'l'âge du Bronze'' et au cours du ‘'premier âge du Fer'',

Ceux qui leur ont succédé, plus tard, vers la fin du ‘'premier âge du Fer'', ont créé un habitat groupé cloisonné, autour d'un axe de circulation bordé de fossés, long de plus de 800 m, orienté nord-ouest – sud-est ; ce chemin aboutit au nord-ouest sur un axe de circulation orthogonal.

L'une des parcelles de 1 750 m2 possédait au moins un silo, trois ou quatre greniers et une habitation rectangulaire sur tranchées de fondation de 6 m de large par 7,5 m de long. à une cinquantaine de mètres au sud se situait une autre parcelle, délimitée en partie par un fossé modeste et probablement par une clôture en élévation. Hormis plusieurs greniers, la construction principale est ici un grand bâtiment de plan circulaire (13 m de diamètre) pourvu d'un porche, tandis qu'un quadruple rang de trous de poteau du porche indique une longueur de 6 m. Monument, lieu public, demeure du maître,… ? Ce ne sont là que des hypothèses pour cet édifice à l'aspect monumental situé à l'écart des autres lopins bâtis.


A "la Dronnière", des objets en bronze (vers -1200/-800) découverts en 1966.


Au Hoguet, en 1992, une sépulture puis, en 2010, lors de la construction du lycée hôtelier, un fossé palissadé mis à jour, bordant quelques sépultures, des tessons de céramiques. Des structures en creux permettent l’hypothèse de plusieurs greniers et silos sur poteaux, d’un bâtiment sur 6 poteaux et d’une structure à ossature bois de plan circulaire.

III - le gallo-romain (de 120 ans avant notre ère à la fin du Vème siècle) :

Sur le site du boulevard périphérique et au Sud Est (zone Object'Ifs Sud) : habitats du 1er siècle de notre ère

Sur la Zone Object'ifs Sud, une fouille préventive sur une surface de 5 ha, a été réalisée par l'INRAP en 2008.

Le gisement fait ressortir une occupation qui s'échelonne entre l'âge du Bronze (trois monuments funéraires circulaires),et le début du second âge du Fer(vestiges d'activités et d'habitat).

IV - la Seconde Guerre Mondiale :

Les fouilles de 2010 préparatoires au lycée ont également identifié six "trous d'hommes", de la Seconde guerre mondiale. Ils renfermaient des fragments de boîte de ration alimentaire, de cigarettes et de pommade anti-gaz. Ces creusements ont servi d'abris et de position de tir aux soldats, sans doute pendant l'offensive Alliée de Libération en juillet 1944.

Très meurtrière, du fait de la vigueur de l'armée adverse et la violence des combats, l'offensive piétina durant le mois de juillet. Des responsables militaires Alliés craignèrent que l'avancée ne se transforme en une guerre de tranchées. « Mieux vaut une pelle qu'une arme » dirent alors certains soldats, amenés à creuser pour se protéger.

Ifs a été libéré par des troupes canadiennes le 20 juillet 1944, plus de six semaines après le début du Débarquement.